El Mahdaoui: « Ma condamnation est un manque de respect au roi »

Le journaliste Hamid El Mahdaoui, poursuivi dans le cadre du Hirak du Rif, a estimé que sa condamnation est un manque de respect pour le roi, pour sa personne et pour le pays.
Lors de l’audience du procès des détenus qui s’est déroulée le 19 février à la cour d’appel de Casablanca, il a promis de poursuivre en justice le chef de l’Etat des Pays Bas et plusieurs autres responsables hollandais. Et pour cause, ils ne sont pas intervenus, selon lui, pour stopper les allégations de Noureddine Amsterdam, appelé communément Bouazzati. Ce dernier avait accusé El Mahdaoui d’avoir planifié l’entrée de chars russes au Maroc.

Le journaliste a été poursuivi en justice pour « non-dénonciation d’un crime portant atteinte à la Sûreté de l’Etat ». Il a également été condamné à trois mois de prison ferme et 20000 dirhams d’amende pour incitation d’individus à commettre des délits par des discours et des cris dans des lieux publics.

A noter que le comité de défense d’El Mahdaoui a fait une demande pour qu’il soit poursuivi en état de liberté. La réponse du juge sera annoncée lors de la prochaine audience.

S.L.

Articles similaires

Suggestions d’articles

Meurtre de Naima: un voisin se confie

Naima, 5 ans, a été retrouvée morte samedi après plusieurs jours de disparition, à Zagora, dans la province d’Ouarzazate.