El Hajeb : Une campagne agricole prometteuse à la faveur des dernières pluies

La campagne agricole s’annonce prometteuse au niveau de la province d’El Hajeb, grâce aux dernières précipitations et des chutes de neige qui se sont abattues sur la province.

Ces précipitations, qui ont porté le cumul pluviométrique moyen au 14 janvier à 307,89 mm, soit une hausse de plus de 33 pc par rapport à la campagne précédente, ont encouragé les agriculteurs à entamer tôt les travaux du sol pour les céréales et la culture des légumes et des légumineuses.

Des efforts qui ont permis d’atteindre des taux satisfaisants en matière de travaux de sol, avec une superficie totale de 92.660 ha, dont 84.660 ha bour et 8.000 ha irrigués, selon des chiffres de la direction régionale de l’agriculture de Fès-Meknès, faisant état de la vente, à la même date, de 9.397 quintaux d’engrais sur les 12.909 qx disponibles au niveau de Sonacos.

Quant à la situation de semis des céréales, la direction provinciale (DPA) d’El Hajeb fait état, elle, d’un taux de réalisation de 109pc au 13 janvier, soit quelque 61.900 ha contre 56.750 ha programmés.

Concernant les légumineuses et les fourrages, la DPA indique que 4.565 ha et 8.730 ha ont été plantés au 13 janvier courant au niveau de la province, soit des taux respectifs de 63 pc et 85 pc.

Dans une déclaration à la MAP, le directeur provincial de l’agriculture d’El Hajeb, Mohamed Yejjou, a indiqué que la saison actuelle s’annonce sous de bons auspices à la faveur des récentes précipitations, lesquelles auront un impact positif sur les cultures automnales, notamment les céréales, l’oignon et les arbres fruitiers, ainsi que sur l’utilisation de la nappe phréatique et les pâturages.

Le bon déroulement de cette campagne agricole contribuera également à la création des emplois et l’augmentation de la production des légumes et de la viande, notamment en cette conjoncture marquée par la crise liée au Covid19, a fait remarquer M. Yejjou

Parmi les différentes cultures dans la province d’El Hajeb, c’est celle de l’oignon qui est la plus répandue. Une large frange de la population locale pratique la culture de ce légume très utilisé dans la cuisine marocaine.

Pratiquée sur une superficie de 6.000 ha, c’est une culture-phare de la province, mais aussi de toute la région Fès-Meknès, principal bassin national de production de l’oignon, avec environ 11.600 ha, soit 41pc de la superficie totale nationale. Au niveau régional, elle génère une production de près de 454.600 T, soit 62pc de la production nationale.

YS

Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters


Articles similaires

Bouton retour en haut de la page