Effondrement d’une partie de l’hôtel Lincoln: les images des dégâts (VIDEO)

Une partie de l’hôtel Lincoln, situé à l’avenue Mohammed V, à Casablanca, s’est effondrée ce mardi 26 novembre.

Selon une source de Le Site info, des morceaux des murs sont tombés sur les rails du tramway, bloquant ainsi la circulation, au grand dam des passagers.

«Le trafic du tramway est totalement à l’arrêt, mardi depuis 07H30, au centre-ville de Casablanca, à cause d’une chute de pierres provenant d’un bâtiment menaçant ruine», indique RATP Dev, entreprise en charge de l’exploitation du réseau de transport en commun en site propre dans la métropole.

Les équipes d’intervention “ont été rapidement dépêchées sur place et le trafic sur la ligne T1 a dû être interrompu, le temps de déblayer et de parfaitement sécuriser la zone”, d’autant que “des pierres menaçaient encore de tomber” au niveau de la station du Marché central, ajoute la même source dans un communiqué.

Des experts et la Protection Civile “sont toujours sur place pour évaluer les risques” et le trafic “ne pourra pas reprendre tant que la confirmation de la sécurisation des lieux n’est émis”, assure-t-on.

Pour maintenir le service de la ligne T1, des services partiels ont été mis en place entre Terminus Lissasfa et la station Hassan II, avec possibilité de correspondance avec T2 au niveau des stations Abdelmoumen et Anoual, ainsi qu’entre entre Terminus Sidi Moumen et station Hay Mohammadi, avec possibilité de correspondance avec T2 au niveau des stations Tachfine et Mdakra.

La société précise que “la correspondance est gratuite et que le voyage demeure valide entre les deux stations de correspondance durant 30 minutes”.

Rappelons que l’Agence Urbaine de Casablanca (AUC) et le Groupe de développement territorial français REALITES, à travers sa filiale ”REALITES Afrique”, ont signé en octobre dernier une convention pour le réaménagement, la rénovation et l’exploitation de l’hôtel mythique Lincoln, fermé depuis 1989.

Accompagnée par l’agence d’architecture et d’urbanisme Oualalou + Choi (O+C), la démarche de restructuration voulue par le groupe consiste en la conception d’un hôtel 5 étoiles, tout en préservant le parti architectural voulu par le créateur du Lincoln, l’architecte Hubert Bride, et ce, à travers la rénovation de l’aile existante et l’insertion d’une nouvelle façade “en creux”, identique à la première.

D’une surface de plancher de 13.500 m², la programmation projetée comprendra, outre un hôtel 5 étoiles, des espaces de coworking, un concept store, un rooftop offrant un SPA, un espace fitness, un restaurant ainsi qu’une piscine.

H.M.

Articles similaires

Suggestions d’articles

Les 30 plages où il vaut mieux ne pas se baigner au Maroc

Le rapport sur la qualité des eaux de baignade, qui a concerné 175 plages à travers le royaume, déconseille de se baigner dans 30 plages, durant cette saison estivale.