Education nationale: de hauts responsables risquent de tomber

Après la publication du rapport accablant de la Cour des comptes sur l’évaluation du programme d’urgence de l’Education nationale (2009-2012), plusieurs hauts responsables du ministère craignent de se voir trainés en justice ou démis de leurs fonctions.

Selon le quotidien Al Massae, qui rapporte l’information dans sa livraison de ce mardi 18 décembre, le rapport du département de Driss Jettou pointe du doigt la responsabilité directe de plusieurs fonctionnaires centraux du ministère de l’Education nationale dans les graves anomalies et dysfonctionnements ayant marqué l’exécution de ce plan.

Et d’ajouter que depuis l’annonce des conclusions de ce rapport, l’atmosphère est tendue au sein du ministère. Certains responsables craignent le pire et suivent de près l’évolution de ce dossier. Les sanctions s’étant limitées auparavant à un certain nombre de responsables au niveau des académies régionales ou des directions provinciales de l’Education.

Rappelons que le rapport de la Cour des comptes relève de graves anomalies, dysfonctionnements et dilapidations dans l’exécution de ce programme, qui a mobilisé des dizaines de milliards de dirhams sous le mandat de Abbas El Fassi, sans atteindre les objectifs escomptés.

La Cour des comptes avait révélé plusieurs détournements de fonds publics au sein de plusieurs Académies régionales de l’Education dans le cadre du programme d’urgence. Elle a conclu que celui-ci n’a pas réalisé tous ses objectifs.

A.D.

Articles similaires

Suggestions d’articles

Le Maroc a-t-il vraiment commandé des kits de dépistage à une firme sud-coréenne?

Le Directeur de la Direction de l’épidémiologie au ministère de la Santé, Mohamed El Youbi, a répondu à la question.