Eaux usées: le cri de colère des habitants de Dar Bouzza (VIDEO)

Les habitants de Dar Bouzza sont (très) en colère. Et pour cause, leur santé est sérieusement menacée à cause du déversement des eaux usées dans l’océan. Face à cette situation, une pétition en ligne, adressée aux autorités locales et au ministère de l’environnement, a été récemment lancée.

« Habitants de Dar Bouazza, surfeurs, pêcheurs, amoureux du littoral, dites STOP aux rejets de l’égout Ansari dans les eaux du P’tit port, L’Mrissa », écrivent les initiateurs de la pétition, qui appellent à la réalisation d’une étude sur la qualité de l’eau du port où se déversent les canalisations provenant d’Ansari.

« Les odeurs nauséabondes qui s’échappent de ces canalisations empestent aux alentours de cette si jolie promenade, spot de surf bien connu et lieu incontournable de tous les amateurs de poissons grillés à Dar Bouazza », regrettent-ils.

« L’augmentation importante du nombre de projets immobiliers dans la zone laisse supposer des raccordements frauduleux au niveau de cet égout, d’où depuis un an ces déversements suspects », constatent les promoteurs de la pétition.

« Dans l’absence de réelle transparence sur ces écoulements, nous, habitants de Dar Bouazza, consommons du poisson, récoltons ces algues, et nous baignons avec nos enfants dans ces eaux sûrement très polluées et non contrôlées. Nous souhaitons que la lumière soit faite sur la qualité de cette eau grâce à des prélèvements et qu’il y ait une communication claire avisant les baigneurs des risques dans la zone », conclut-ils.

Aux dernières nouvelles, des représentants de la Lydec se sont rendus sur les lieux, mais sans qu’aucune solution ne soit apportée au problème jusqu’à présent.

Articles similaires

Suggestions d’articles

Casablanca: arrêtés pour avoir tenté de corrompre un commissaire

Les deux mis en cause ont été placés en garde à vue à la disposition de l’enquête menée par la police judiciaire sous la supervision du parquet compétent pour déterminer les tenants et aboutissants de cette affaire.