Eaux polluées à Rabat: qu’en est-il vraiment?

Le secrétariat d’Etat chargé de l’eau dans la région de Rabat-Salé-Kénitra et l’Administration pénitentiaire ont enfin réagi à la  prétendue catastrophe environnementale causée par les travaux d’expansion des établissements pénitentiaires El Arjat 1 et El Arjat 2.

Des milliers de mètres cubes d’eaux usées ont en effet fuité dans le lac du barrage Sidi Mohamed Ben Abdellah, poussant les responsables à tirer la sonnette d’alarme. A en croire le communiqué conjoint des deux parties, il s’agit d’un excédent d’eaux usées estimé à 0,2 million de mètres cubes seulement par an sur les 706 millions qui représentent la capacité de retenue du barrage. Et d’ajouter que les deux stations des établissements pénitentiaires El Arjat 1 et El Arjat 2 n’étaient pas en mesure de traiter cette quantité insignifiante d’eau. Des travaux sont d’ailleurs en cours pour augmenter le volume de traitement de ces dernières.

Le communiqué rassure ainsi les citoyens au sujet des eaux de Rabat qui ne seraient finalement pas polluées. Il précise, en parallèle, que les services de l’ONEE traitent les eaux du barrage de Sidi Mohamed Benabdellah conformément aux normes en vigueur.

N.M.

 

Articles similaires

Suggestions d’articles

Météo Maroc: persistance du temps chaud

Les prévisions météorologiques pour la journée du samedi 26 septembre 2020, établies par la Direction générale de la météorologie.