Dysfonctionnements dans l’administration: El Othmani veut être intraitable

Le chef de gouvernement a vivement recommandé que la corrélation effective de la responsabilité et de la reddition des comptes, souhaitée sur hautes instructions du roi Mohammed VI, doit toucher toutes les administrations nationales. De même que les mesures et arrêtés la concernant doivent être un fait avéré.

Selon le quotidien Al Akhbar de ce week-end, c’est Mustapha Khalfi, lors de la conférence de presse faisant suite au Conseil de gouvernement de jeudi dernier, qui s’est fait l’écho des vives recommandations de Saâdeddine El Othmani. Ainsi, le porte-parole du gouvernement et ministre délégué chargé des Relation avec le Parlement et la société civile a insisté sur la nécessité de l’adoption ferme des mesures et sanctions se rapportant à la reddition des comptes.

Ces mesures et lois ont été promulguées au Maroc mais doivent entrer en vigueur chaque fois que la responsabilité des uns et des autres est mise à défaut. Cela, en conformité avec les directives royales que le communiqué du ministère de l’Intérieur a rappelé, mercredi dernier.

Les mêmes sources ajoutent que le chef de gouvernement n’a pas manqué d’inciter les ministres à veiller à ce que les inspections des services de leur département respectif accomplissent pleinement leurs devoirs. Comme il leur a été demandé d’étudier les dossiers concernant des affaires de dysfonctionnements ou de dépassements évoqués par la presse papier et la presse électronique. Saâdeddine El Othmani a également remercié et félicité les journalistes, ainsi que les citoyens qui n’hésitent pas à interagir, via le portail des réclamations en ligne.

L.A.


Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco


Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters



Articles similaires

Bouton retour en haut de la page