Du fond de sa cellule, « moul 17 milliards » refait parler de lui

Déjà accusé de corruption, dilapidation de biens publics et de falsification, Zine El Abidine El Houass dit « moul 17 milliards » fait de nouveau parler de lui.

Il avait été interpellé après de nombreuses plaintes déposées à son encontre lors de l’été 2017. Sept autres personnes impliquées avec lui sont poursuivies en état de liberté provisoire.

Ce qui éclabousse ce coup-ci, l’ex-parlementaire déchu de l’Istiqlal et avant cela du PAM, c’est une nouvelle affaire qu’il aurait traitée à partir du fond de sa cellule de prison. En effet, selon des informations d’Al Massae, il aurait acquis illégalement, une propriété de 6 hectares adjacente à la mer, dans un douar de la province de Berrechid. L’achat immobilier aurait été effectué par le biais de concessions et de certificats délivrés de la part d’un « adoul » du Tribunal de Première Instance de Berrechid.

D’après Al Massae, cette transaction aurait été réalisée sur la base de preuves administratives fournies par le Caïd et le Cheikh de la région sachant en cela que les six hectares actés en tant que propriété ont été cédés dans un but frauduleux. En occultant l’acquisition de sa qualité première par le biais de certificats et de concessions, ce sont d’importantes sommes d’argent que le Trésor ne percevra pas en plus de la spéculation y afférente. Le mètre carré est acheté à 300 DH et, est revendu pour plus de 1500 DH.

M.J.K


Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco


Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters



Articles similaires

Bouton retour en haut de la page