Driss Ksikes, un homme des médias dans la commission désignée par le roi

Driss Ksikes, que le roi Mohammed VI a désigné, jeudi, membre de la Commission Spéciale sur le Modèle de Développement, est un écrivain, dramaturge et directeur d’Economia, centre de recherche d’HEM (Institut des hautes études de management). Portrait.

Ancien rédacteur en chef du magazine TelQuel (2001-2006), Driss Ksikes est depuis 1996 professeur de méthodologie et de grands débats politiques à HEM et, depuis 2007, chercheur en médias et culture et auteur associé à plusieurs revues littéraires et critique internationales.

Il est, depuis 2015, professeur visiteur et conférencier dans plusieurs universités américaines (Northwestern, UCLA, Tulane, Williams).

A l’initiative de projets mettant l’art, la culture et le débat au cœur de la cité, M. Driss Ksikes est co-fondateur des Rencontres d’Averroès à Rabat (2008 – …), du Collectif du Vivre ensemble (2012 – …), de la chaire Fatéma Mernissi (2016 – …) et curateur littéraire de plusieurs programmes (La Biennale d’Art de Marrakech, 2014 – Les nuits de la philosophie, 2017 et 2018).

Il est aussi membre du comité scientifique du CODESRIA, principale structure d’appui de la recherche en sciences sociales en Afrique.

Ses publications englobent le théâtre, la fiction et l’essai, en plus d’articles académiques sur la littérature, les médias et la culture.

Parmi ses derniers titres, Au détroit d’Averroès (Ed. Le Fennec, 2017 – Ed. Fayard, 2019) et Le métier d’intellectuel –dialogue avec quinze penseurs du Maroc (co-écrit avec Fadma Aït Mous, Coll. Les Presses de l’université citoyenne, Ed. En toutes lettres, 2014) pour lequel ils ont reçu le Prix Grand Atlas du meilleur essai en 2015.

Il a également reçu plusieurs prix et distinctions à l’international pour ses pièces de théâtre, dont celle du National Studio Theater de Londres parmi les six meilleurs dramaturges africains.

Articles similaires

Suggestions d’articles

La guerre des langues au Maroc: une question qui fâche?

Sous la direction de Kenza Sefrioui, les éditions En toutes lettres publient un ouvrage collectif abordant la question du plurilinguisme au Maroc. La guerre des langues aura-t-elle lieu ? Pas si sûr.