Drapeau du Maroc brûlé à Paris: les MRE d’Europe montent au créneau

Plusieurs associations de Marocains résidant en Europe ont condamné avec la plus grande fermeté les actes de profanation du drapeau national lors d’une manifestation pro-Hirak samedi dernier à Paris.

Dans des communiqués rendus publics, ces associations ont dénoncé ces agissements provocateurs qui n’ont aucun rapport avec la liberté d’expression, réitérant l’attachement des MRE à l’intégrité territoriale du Royaume et leur mobilisation pour la défense des valeurs sacrées de la nation.

L’association belge « Moroccan Generation » a vivement condamné ce comportement « barbare » qui offense des générations de Marocains ayant consenti d’énormes sacrifices pour l’indépendance, l’intégrité territoriale et le développement du Royaume.

Pour cette association bruxelloise, la diaspora marocaine est plus que jamais appelée à défendre les causes nationales face aux « ennemis déclarés et sournois » qui s’attaquent à l’intégrité territoriale du Royaume.

L’association « MarBel » à Bruxelles a également dénoncé avec la plus grande fermeté cet acte « ignoble et lâche » perpétré par certains individus dont la démarche « scandaleuse » a indigné tous les Marocains.

De son côté, l’association marocaine de communication à Genk a relevé que ces agissements « irresponsables » d’une poignée d’individus sont « intolérables » et ne peuvent être justifiés sous aucun prétexte.

Le même élan d’indignation est manifesté par les associations de mosquées marocaines en Europe.

L’Union des mosquées et des associations islamiques de la province de Limbourg en Belgique ont condamné énergiquement la profanation du drapeau national, insistant sur la nécessité de se dresser contre ces agissements « méprisables » qui visent à porter atteinte à la stabilité et à l’unité du Maroc.

Le Conseil des mosquées marocaines dans le nord des Pays Bas a qualifié d’irresponsables ces actes commis par des séparatistes hostiles à l’unité nationale, notant que le fait de brûler le drapeau national est un acte blâmable que le conseil des mosquées dénonce dans les termes les plus énergiques.

L’association belge « Euro kassita » pour le développement et la solidarité a de son côté condamné dans les termes les plus fermes cet acte « lâche », exprimant son indignation face à tout agissement portant atteinte aux symboles nationaux et à l’intégrité territoriale du Royaume.

En France, l’association des tribus sahraouies marocaines en Europe, a dénoncé cet acte « hideux », affirmant que le drapeau national constitue un emblème national et un symbole suprême de l’identité marocaine. Elle exprime son refus catégorique de toute manœuvre contre l’unité du Maroc et son intégrité territoriale.

Elle a, de même, souligné son engagement à défendre jusqu’au bout les valeurs sacrées du Royaume et les symboles de son souveraineté, dont le drapeau national.

En Espagne, l’association « L’espoir en l’avenir » a condamné le comportement « irresponsable » et « la bassesse morale » d’un groupuscule ayant profané le drapeau national.

Dans un communiqué, l’association dénonce cet acte « immonde » perpétré par des individus manipulés par des parties hostiles au Royaume et à la sécurité et la stabilité dont il jouit, affirmant que de telles manœuvres ne peuvent en aucun cas entamer la cohésion des Marocains et leur détermination à poursuivre la dynamique de développement tous azimuts enclenchée dans le pays.

Le Réseau de la société civile marocaine du nord de l’Espagne et du Pays Basque, basé à Vitoria, a souligné, pour sa part, que cet acte « irresponsable et intolérable » constitue « un antécédent abominable » portant atteinte aux sentiments de tous les Marocains en général et ceux de la diaspora en particulier.

« Il s’agit d’un acte criminel et lâche contre l’un des symboles de notre chère Patrie », a relevé l’ONG marocaine dans un communiqué, appelant tous les Marocains du monde à faire preuve d’union face aux manœuvres ourdies contre la mère-Patrie.

Le Conseil de la communauté marocaine à l’étranger (CCME) avait condamné, dimanche, les agissements de certains individus qui ont brûlé le drapeau national lors d’une manifestation à Paris, soulignant que cet acte « enfantin et lâche » est une « atteinte grave à l’un des symboles de la souveraineté nationale et à la dignité des Marocains » aussi bien dans le Royaume qu’ailleurs.

« Ce genre d’agissements provocateurs n’entamera en rien la cohésion nationale et la relation affective qui lie les Marocains du monde à leur Mère-Patrie, Roi et peuple, et qui n’ont eu de cesse de refléter » et exprimer à chaque occasion, souligne le CCME dans un communiqué.

S.L. (avec MAP)


Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco



Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters



Articles similaires

Bouton retour en haut de la page