Drame d’Imlil: nouvelles révélations sur les coupables (Exclusif)

Cinq mois après le meurtre de deux touristes scandinaves dans la région d’Imlil, une source de Le Site info a révélé de nouveau éléments sur les 24 individus poursuivis dans cette affaire.

On apprend ainsi que chacun des accusés porte un surnom comme Abou Bakr, Abou Mousaâb, Abou Safouane, Abou Karchi, Abou Salsabil, Abou Dajana, Assamki… Il s’agit de «kunyas» empruntées pour des raisons de sécurité afin de ne pas se faire repérer.

La même source a précisé que tous les individus interpellés dans le cadre de cette affaire qui a secoué la région d’Al Haouz sont issus de familles pauvres, soulignant qu’ils travaillent, pour la plupart, dans la menuiserie, l’artisanat ou encore le commerce.

Par ailleurs, le leader de cette cellule a déjà été arrêté dans le cadre d’une affaire terroriste et a été libéré en 2015. Cette arrestation ne lui a pas servi de leçon puisqu’il a poursuivi ses activités extrémistes en attirant davantage de jeunes dans ses filets.

Notre source a également indiqué que les mis en cause sont originaires de Marrakech, Casablanca, Agadir, Sefrou, El Jadida, Chtouka Ait Baha, Essaouira, Ait Melloul, Chichaoua, Taounate et Safi.

Rappelons que les corps de deux touristes étrangères, l’une de nationalité norvégienne et l’autre danoise, portant des signes de violence à l’arme blanche au niveau du cou, ont été retrouvés, en décembre dernier, dans une région montagneuse non surveillée, à 10 km du centre Imlil, dans la province d’El Haouz, en direction du sommet de mont Toubkal, avait-on appris auprès des autorités locales de la province d’El Haouz.

Les 24 accusés, dont un ressortissant portant la double nationalité suisse et espagnole, sont poursuivis notamment pour “constitution d’une bande pour préparer et commettre des actes terroristes, atteinte à la vie de personnes avec préméditation, possession d’armes à feu et tentative de fabrication d’explosifs en violation à la loi dans le cadre d’un projet collectif visant à porter gravement préjudice à l’ordre public”.

N.M. (avec K.Z.)

 

 

Articles similaires

Suggestions d’articles

Maroc-Gabon: les Lions déçoivent encore (VIDEOS)

Le Maroc s'est incliné (2-3) face au Gabon lors d’un match amical disputé ce mardi soir au Grand stade de Tanger