Drame d’Imlil: le procès a commencé

La Chambre criminelle chargée des affaires du terrorisme près l’annexe de la Cour d’appel à Salé a repris, jeudi, l’examen de l’affaire du meurtre des deux touristes scandinaves dans la région d’Imlil dans la provinces d’El Haouz, dans laquelle sont poursuivis 24 individus.

Les accusés, dont un ressortissant portant la double nationalité suisse et espagnole, sont poursuivis notamment pour “constitution d’une bande pour préparer et commettre des actes terroristes, atteinte à la vie de personnes avec préméditation, possession d’armes à feu et tentative de fabrication d’explosifs en violation à la loi dans le cadre d’un projet collectif visant à porter gravement préjudice à l’ordre public”.

Dans le cadre des investigations effectuées après la découverte des corps sans vie de deux touristes étrangères dans la région d’Imlil, le Bureau central d’investigations judiciaires (BCIJ) relevant de la Direction générale de la surveillance du territoire national, avait annoncé l’arrestation des personnes accusées, en collaboration avec la Gendarmerie royale et la Sûreté nationale.

Rappelons que la mère de Louisa, la touriste danoise tuée en décembre dernier dans la région d’Imlil, était au Maroc et s’est rendue mercredi 8 mai sur le lieu du crime, à Chamharouch. La mère a déposé des gerbes de fleurs et exprimé son étonnement suite à l’accueil chaleureux auquel elle a eu droit de la part des habitants de la région.

S.L. (avec MAP)

Articles similaires

Suggestions d’articles

Maroc-Gabon: les Lions déçoivent encore (VIDEOS)

Le Maroc s'est incliné (2-3) face au Gabon lors d’un match amical disputé ce mardi soir au Grand stade de Tanger