Drame d’Imlil: la Suisse et l’Espagne donnent de nouvelles informations

Suite à l’arrestation samedi dernier d’un ressortissant hispano-suisse installé au Maroc par le Bureau central d’Investigations judiciaires (BCIJ) dans le cadre du meurtre des deux touristes scandinaves dans la commune d’Imlil, l’Espagne et la Suisse sont montées au créneau pour dénoncer son implication dans cette affaire et révéler de nouvelles informations.

En effet, les autorités suisses ont annoncé que la personne en question compte plusieurs antécédents judiciaires dans des affaires liées aux drogues, au cambriolage et à la violence domestique.

De plus, selon le quotidien Al Massae, l’ambassadeur suisse au Maroc a interrompu ses vacances de fin d’année afin de suivre de très près les rebondissements de l’affaire. A cet égard, le ministère des affaires étrangères suisse et leurs services secrets ont affirmé qu’ils travaillent en étroite collaboration avec leurs homologues espagnols et marocain pour déterminer avec précision le rôle de l’individu arrêté.

De leur côté, les services espagnols ont assuré que l’individu en question n’était pas dans leur radar. Sauf que les recherches des autorités marocaines via le BCIJ ont confirmé qu’il est impliqué dans des affaires de terrorisme et qu’il préparait des coups au Maroc et en Europe.

Aymane A.K.

Articles similaires

Suggestions d’articles

Espagne: démantèlement d’une cellule pro-Daech en collaboration avec la DGST

La police nationale espagnole a annoncé le démantèlement à Bolanos de Calatrava (Ciudad Real, centre de l’Espagne) d’une cellule djihadiste liée à l’organisation terroriste dite Daech et l’arrestation de ses quatre membres, dont le chef présumé du groupe.