Drame d’Imlil: la première condamnation est tombée

la chambre criminelle chargée des affaires de terrorisme près de la cour d’appel de Rabat a condamné le ressortissant suisse Nicolas, surnommé Abdelkarim, à dix ans de prison ferme pour son implication dans le meurtre, décembre dernier, des deux touristes scandinaves dans la région de Chamharouch.

Le mis en cause était poursuivi pour constitution d’une bande en vue de préparer et commettre des actes terroristes visant à porter gravement atteinte à la sûreté de l’État, apologie du terrorisme et non dénonciation de crimes.

Selon une source de Le Site info, le Suisse a plaidé non-coupable et affirmé qu’il n’avait aucun lien avec une quelconque association terroriste ni fait l’apologique de Daech.

Nicolas s’est converti à l’islam en 2011 et a vécu en Espagne pendant quelques années avant de s’installer au Maroc en 2017, à Témara. Il est marié et père de deux enfants.

Rappelons que les corps de deux touristes étrangères, l’une de nationalité norvégienne et l’autre danoise, portant des signes de violence à l’arme blanche au niveau du cou, ont été retrouvés dans une région montagneuse non surveillée, à 10 km du centre Imlil, dans la province d’El Haouz, en direction du sommet de mont Toubkal, avait-on appris auprès des autorités locales de la province d’El Haouz.

En plus du ressortissant suisse, quatre suspects impliqués dans cette affaire ont été arrêtés à Marrakech et ont été soumis à une enquête judiciaire pour déterminer les circonstances de cet acte criminel, dévoiler ses motifs réels et vérifier le mobile terroriste de ce crime qui a été appuyé par des preuves et données issues de l’enquête.

N.M.

 

Articles similaires

Suggestions d’articles

Maroc-Gabon: les Lions déçoivent encore (VIDEOS)

Le Maroc s'est incliné (2-3) face au Gabon lors d’un match amical disputé ce mardi soir au Grand stade de Tanger