Drame d’Imlil: de nouveaux éléments dévoilés

Le Suisse soupçonné d’implication dans le meurtre des deux touristes scandinaves dans la commune d’Imlil aurait des liens avec des cellules terroristes en Espagne. Selon des sources espagnoles d’Al Massae, l’un des enquêteurs a confié que le ressortissant helvético-espagnol s’entraînait afin de commettre des crimes contre certaines personnes de nationalité européenne.

Le quotidien a souligné, en parallèle, que le suspect suisse aurait un passé mouvementé. Il était un grand consommateur de drogues dures, brûlait des voitures et souffrait de troubles mentaux avant de se radicaliser.

Né à Genève, il a perdu son père à l’âge de 15 ans et a eu du mal à surmonter cette épreuve, d’autant plus qu’il était en pleine crise d’adolescence. Il a été pris en charge par un centre de jeunesse où il a découvert le Coran, s’est converti à l’Islam et fréquentait régulièrement une mosquée financée par des fonds saoudiens.

D’après la police suisse, le suspect a commis entre 2007 et 2013 plusieurs délits de violences, de braquages, de trafic de drogues, de vol, de vandalisme et de destruction de biens publics. Il a quitté son pays après s’être radicalisé grâce à l’un de ses compatriotes d’origine marocaine qui avait rejoint les rangs de Daech en Syrie.

N.M.

 

 

Suggestions d’articles

Météo: le temps qu’il fera ce jeudi au Maroc

Les prévisions météorologiques pour la journée du jeudi 20 juin 2019.