Drame de Bouknadel: un enregistrement audio sème le trouble

Hit Radio a jeté un pavé dans la mare en diffusant, ce mercredi 17 octobre, des conversations qui auraient fuité de trois employés de l’ONCF révélant les raisons du déraillement du train entre Kénitra et Bouknadel.

Selon cet enregistrement, non authentifié, le problème serait « purement technique » et aurait été constaté vendredi 12 octobre. « Le train devait rouler à l’endroit où l’accident a eu lieu à 60km/h seulement », ont-ils précisé.

L’un des « employés » a même indiqué dans l’une des conversations que le chauffeur du train roulait à 120km/h, soit le double de la vitesse autorisée, à cause de l’absence de panneaux de signalisation.

«Il est temps qu’on défende nos droits», a-t-il affirmé. L’ONCF n’a pas encore répondu à nos solicitations afin de dire si cet enregistrement est bel et bien authentique.

Rappelons que le Maroc a été bouleversé mardi matin par un drame ferroviaire. Le train navette rapide assurant la liaison entre Rabat et Kénitra a déraillé au niveau de Bouknadel, faisant au moins sept morts et des dizaines de blessés.

Le procureur général du roi près la Cour d’appel de Rabat a annoncé l’ouverture d’une enquête judiciaire pour élucider les causes et les circonstances de ce tragique accident, survenu mardi vers 10h30 au niveau de Bouknadel et qui a fait 7 morts parmi les passagers et près de 125 blessés, dont 7 dans un état grave, parmi lesquels le conducteur du train.

N.M.

 


Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco


Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters



Articles similaires

Bouton retour en haut de la page