Drame de Bouknadel: une société espagnole sème le trouble

Le tribunal de première instance de Salé, par le biais du président El Malki Hazim, a auditionné tous les témoins dans l’affaire du déraillement de Bouknadel. Rappelons que le drame du 16 octobre dernier a coûté la vie à sept personnes et fait une centaine de blessés. Le procès du conducteur de train, Larbi Rich, devrait voir son dénouement très prochainement.

La défense du machiniste qui comparait en état d’arrestation, dans son plaidoyer a regretté l’absence de l’entreprise “Bombardier-Espagne” ou de son représentant légal qu’elle considère  comme partie prenante dans ce drame, car elle avait mis en place la signalisation du réseau pour l’ONCF. Bombardier avait fourni un rapport qui incriminait le chauffeur du train sans plus, laissant plusieurs zones d’ombres selon la défense.

Cette dernière a profité de ce flou pour demander à la cour de ne pas tenir compte du rapport de ladite société et a sollicité une expertise plus “objective”. De plus, la défense a vivement critiqué le fait que la société espagnole n’ait pas d’adresse connue au Maroc, malgré le fait qu’elle y ait conclu d’énormes marchés, ce qui était “inacceptable”.

Le représentant du ministère public Rachid El Manjri a confirmé que le tribunal avait adressé plusieurs convocations à la société espagnole et à son représentant légal se trouvant en Espagne, mais malheureusement sans réponse. La Gendarmerie royale avait pourtant, via un courriel, eu confirmation que la société était disposée à répondre à la cour.

A titre de rappel, le parquet avait inculpé le conducteur du train de Bouknadel des chefs d’accusations d’homicide et de blessures involontaires, des délits dont les peines sont prévues par les articles 432 et 433 du Code pénal. La vitesse du train avait atteint 158 km/h sur le lieu du déraillement du train à Bouknadel alors qu’elle est limitée à 60 km/h.

M.J.K.

 

Suggestions d’articles

Un jeune se jette sous un train en direction de Casablanca (VIDÉO)

La gare de Témara a vécu un véritable drame mercredi dernier.