Drame de Bouknadel: la CDT tacle Amara et Lekhlie

La Confédération démocratique du travail (CDT) demande au ministre de l’Equipement et du Transport Abdelkader Aamara et au Directeur Général de l’ONCF, de rendre des comptes concernant le drame de Bouknadel, qui a fait 7 morts et 125 blessés.

Une correspondance, dont Le Site info détient copie, indique que la Confédération démocratique du travail à la Chambre des conseillers a appelé la Commission de l’Intérieur des collectivités territoriales et de la politique de la ville à tenir une réunion urgente au sujet de cet incident tragique.

«J’ai l’honneur de vous demander de convoquer le comité à une réunion urgente dont l’objectif serait d’entendre le ministre de l’Equipement et du Transport en présence du directeur général de l’Office national des chemins de fer pour qu’ils clarifient les circonstances de cet incident douloureux», peut-on lire dans la correspondance de la CDT.

D’après ce document, l’audition du ministre de tutelle fait suite à l’accident d’un train à proximité de la commune de Bouknadel, conformément aux prérogatives de l’article 67 du règlement interne de la Chambre des conseillers.

Dans ce même sillage, le procureur général du roi près la cour d’appel de Rabat a annoncé qu’une enquête a été ouverte en vue de clarifier les circonstances du déraillement du train numéro 9 reliant Rabat à Kénitra, dans la région de Bouknadel.

Et d’ajouter dans un communiqué que les services de la gendarmerie royale entendront tous les témoins ainsi que toute personne en rapport avec la supervision du trajet du train concerné.

Le procureur général du roi a également demandé de procéder à toutes les investigations techniques nécessaires pour ainsi prendre les mesures judiciaires qui s’imposent.

Hassan Manyani

Articles similaires

Suggestions d’articles

Rabat: la brigade anti-gangs intervient après une alerte à Takadoum

Des éléments de la brigade mobile de la police de secours et de la brigade anti-gangs sont intervenus immédiatement après avoir reçu un avis.