Rabat: Disparition de “Mi Aicha”, son frère témoigne

Aicha Bouziani, que les Marocains surnomment «Mi Aicha» est toujours portée disparue. Sa disparition est survenue après que la Cour d’appel de Kénitra a confirmé le verdict du tribunal en instance, dans l’affaire de fraude, d’expropriation et de falsification de documents dont elle avait été victime.

Dans une déclaration à Le Site info, le frère de «Mi Aicha» a indiqué qu’elle a quitté son domicile lorsque le verdict est tombé et n’a plus donné de nouvelles. «Je la cherche depuis mardi dernier, en vain. Je me rends chaque jour à Rabat dans l’espoir de la retrouver», a-t-il déploré, dénonçant par la même occasion la décision de la justice. L’accusé a pourtant reconnu sa culpabilité, selon le frère. La justice avait décidé que “Mi Aicha” n’allait pas récupérer la terre qu’elle réclamait.

Aicha Bouziani avait grimpé sur un poteau électrique, à Rabat, et avait menacé de se suicider pour faire entendre sa voix et demander que justice lui soit rendue. Elle avait également observé un sit-in de plus de vingt jours devant le tribunal en protestation contre les nombreux reports décidés par la Cour d’appel de Kénitra, concernant son affaire.

Cette disparition est d’autant plus inquiétante qu’elle avait plusieurs fois menacé de mettre fin à ses jours si justice ne lui était pas rendue.

LIRE AUSSI: Rabat: après le verdict, “Mi Aicha” est introuvable

S.L.

Suggestions d’articles

Message du roi Mohammed VI au président de Djibouti

Le roi se félicite à cette occasion des relations existant entre le Royaume du Maroc et la République de Djibouti