Discours royal: l’administration doit être au service du citoyen (vidéo)

Comme le prévoit la constitution, le Roi a ouvert la session d’automne du parlement le deuxième vendredi du mois d’octobre par un important discours d’orientation générale.

Cette année, cette ouverture coïncide avec les élections législatives qui se sont déroulées le 7 octobre et qui sont susceptibles de faire émerger une nouvelle majorité parlementaire, qui sera un point d’appui pour le nouveau gouvernement que doit former Abdelilah Benkirane.

A l’opposé des précédents discours qui traçaient les grandes lignes de l’action à entreprendre, le discours qu’a prononcé le Roi ce vendredi, a surtout focalisé sur le citoyen comme étant l’objectif suprême de toute politique publique. Tout doit être fait, explique le Souverain pour que les attentes et les besoins du citoyen soient réalisés. Pour cela, l’accent doit être mis sur l’amélioration des services à tous les niveaux de l’administration. Il s’agit essentiellement de simplifier les procédures, d’activer la décentralisation pour que chaque citoyen soit capable de résoudre les problèmes qui se posent à lui, sans avoir à se diriger vers la capitale. Sinon, ajoute Mohammed VI, à quoi serviront la déconcentration et la régionalisation dont le Maroc a posé les fondements.

La gestion des affaires publiques nécessite que les responsables, à tous les niveaux, mettent les intérêts des citoyens au dessus de toute considération et non pas aspirer à se servir et à servir leurs propres intérêts ou les intérêts de leurs partis.

Bien entendu, tout n’est pas sombre au sein de l’administration, mais son développement et l’amélioration de ses services et de ses missions, contribueront à développer le pays. Ceci concerne la nécessité d’améliorer les procédures judiciaires et de les accélérer pour que les citoyens et les entreprises puissent recouvrer leurs droits.

Il en est de même pour les représentations consulaires qui doivent, impérativement, répondre à toutes les doléances des Marocains résidents à l’étranger. Ces derniers doivent bénéficier de plus de soutien et d’égard de la part de l’administration marocaine, dès lors qu’il s’agit d’une frange de Marocains qui désirent investir dans leur pays d’origine et contribuer à y créer des richesses.

En somme, l’administration doit se transformer en levier de développement pour que le Maroc puisse intégrer le peloton des pays émergents.

[youtube youtubeurl= »gFkJ9rjJvsA » ][/youtube]

T.J

LIRE AUSSI: Mohammed VI: « Je suis fier de traiter directement avec mon peuple » 

 


Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco


Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters



Articles similaires

Bouton retour en haut de la page