DGSN: une opération de migration clandestine mise en échec par la PJ

Les éléments de la police judiciaire du district provincial de Sûreté de Tan-Tan ont mis en échec, mardi soir, sur la base d’informations précises fournies par les services de la Direction générale de la surveillance du territoire (DGST), une opération de migration clandestine et interpellé trois individus, dont un ressortissant gambien (34 ans), pour leurs liens présumés avec un réseau criminel s’activant dans l’organisation de la migration illégale et de la traite d’êtres humains.

Les mis en cause ont été interpellés en flagrant délit d’hébergement de sept candidats à la migration clandestine parmi lesquels cinq ressortissants provenant de pays d’Afrique subsaharienne et deux autres originaires du Bangladesh et de Sri Lanka, indique dans un communiqué la DGSN, précisant que les suspects s’apprêtaient à organiser une opération de migration illégale à partir des côtes de la ville Tan Tan.

Les perquisitions effectuées dans le cadre de cette affaire ont permis de saisir deux véhicules légers et une arme blanche, ainsi que six téléphones portables et une somme d’argent supposée provenir de cette activité criminelle, poursuit la même source.

Les trois suspects ont été placés en garde à vue, alors que les candidats à la migration illégale ont été soumis à une enquête judiciaire sous la supervision du parquet compétent, afin d’élucider les tenants et aboutissants de cette affaire et identifier tous les complices impliqués dans ce réseau criminel, conclut la DGSN.

M.S. (avec MAP)

Articles similaires

Suggestions d’articles

Meknès: la police tire sur un individu qui semait la panique

Un officier de paix relevant du service préfectoral de la police judiciaire à Meknès a été contraint, aux premières heures de mardi, d'user de son arme de service lors d'une intervention sécuritaire