DGSN: une affaire de « séquestration » et « mutilation » secoue Marrakech

Les éléments du service préfectoral de la police judiciaire de Marrakech ont procédé, samedi soir, à l’arrestation d’un individu âgé de 29 ans, accusé d’homicide volontaire avec séquestration et mutilation du cadavre de la victime.

Les services de la préfecture de police de Marrakech avait fait la constatation, le 30 juin dernier, du cadavre en décomposition d’une fille avec les mains et les pieds ligotés, trouvé dans un canal d’évacuation des eaux usées, indique un communiqué de la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN), précisant que les recherches et les expertises génétiques ont permis d’identifier la victime, une fille âgée de 23 ans qui vivait en état de vagabondage.

L’enquête a permis d’identifier le mis en cause et de l’interpeller, a ajouté la même source, notant que le prévenu a été placé en garde à vue à la disposition de l’enquête préliminaire menée sous la supervision du parquet compétent pour déterminer les mobiles de ce crime.

Articles similaires

Suggestions d’articles

Maroc: allègement du déficit commercial au 1er semestre 2020

Le déficit commercial du Maroc s'est allégé de 16,2% à plus de 85,58 milliards de dirhams (MMDH) au cours des six premiers mois de 2020, selon l'Office des changes.