DGSN : un commissaire de police placé en garde à vue

La Brigade régionale de la police judiciaire de la ville de Fès a ouvert, mercredi, une enquête judiciaire sous la supervision du parquet compétent pour déterminer les actes criminels attribués à un commissaire de police principal relevant de la préfecture de police de Fès, pour son implication présumée dans une affaire d’abus de pouvoir, de détournement et d’attentat à la pudeur, sans violence, commis sur une mineure.

Selon un communiqué de la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN), les services de la Sûreté nationale ont interagi avec célérité et sérieux à une plainte déposée par le père de la fille mineure dans laquelle il accuse le fonctionnaire de police, chef d’un arrondissement de police à Fès, d’avoir détourné la victime lorsqu’elle déposait une plainte pour mauvais voisinage, et d’avoir commis sur elle un attentat à la pudeur sans violence.

Le fonctionnaire de police a été placé en garde à vue à la disposition de l’enquête menée sous la supervision du parquet compétent pour identifier les tenants et aboutissants de cette affaire, souligne le communiqué, ajoutant que la DGSN a décidé la suspension provisoire du mis en cause dans l’attente des conclusions de l’enquête judiciaire en cours pour émettre les sanctions disciplinaires qui s’imposent à son encontre.

La photo d’Achraf Hakimi avec sa mère fait réagir la FIFA






Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters



Articles similaires

Bouton retour en haut de la page