La DGSN sanctionne le « super-flic » Hicham Mellouli

La Direction générale de la sûreté nationale (DGSN) a décidé de suspendre de son exercice le célèbre policier Hicham Mellouli pour une durée de deux mois. Il a été convoqué devant le conseil de discipline pour avoir enfreint le règlement interne et pour son « entêtement » à diffuser sur les réseaux sociaux des vidéos de ses exploits et interventions sur le terrain, causant des dommages à des suspects. 
La justice se prononcera sur leurs cas en dépit de sa mise en garde par sa hiérarchie, rapporte Akher Saa.
S’appuyant sur ses propres sources, le quotidien précise que la DGSN a convoqué la semaine dernière, Hicham Mellouli, formateur à l’Institut royal de police de Kénitra pour comparaître devant le conseil de discipline en raison de la mise en ligne sur internet de vidéos immortalisant ses interventions, en plus de la diffusion à grande échelle d’autres vidéos dans lesquelles il exhibe ses « actes héroïques » sans autorisation préalable de l’administration centrale.
Cette dernière lui reproche « son non respect de l’obligation de réserve que doit observer le corps de la police », même si les initiatives qu’il prend, s’inscrivent dans un « cadre humanitaire visant à inciter les jeunes à s’adonner au sport ».
Réponse du berger à la bergère
La réaction du concerné n’a pas tardé. Réagissant à la sanction et son passage devant le conseil de discipline, Hicham Mellouli a répondu en Darija par deux posts sur sa page Facebook.
Dans le premier post, il s’en prend ironiquement à la fonction publique: « Celui qui a la possibilité de lancer son propre projet ou de travailler dans les affaires de ses parents, n’a rien à faire dans la fonction publique. Il vivra sereinement en toute liberté sans suivre les gens ou être suivi… parce que si tu optes pour la fonction publique, tu seras privé de ta liberté et tu leur rendras des comptes, pour un petit salaire. Tu n’auras plus de liberté. Qu’Allah vienne en aide à tout le monde ».
Dans un deuxième post, il écrit: « Le nom de Hicham Mellouli est désormais synonyme d’étouffement et d’asphyxie pour de nombreux envieux et ennemis de la réussite. Ils veulent salir mon nom. Je voudrai vous dire que je ne suis ni voleur ni corrompu. La victoire ou la mort pas de retrait ».
N.B.


Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco


Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters



Articles similaires

Bouton retour en haut de la page