DGSN: la police will speak English

Le directeur général de la sûreté nationale (DGSN), Abdellatif Hammouchi est constamment à pied d’œuvre pour mettre à niveau son institution. Les dernières mesures prises concernent le système de concours d’accès aux différents corps de la sûreté nationale pour éviter le remake du scandale des faux diplômes qui a éclaboussé récemment la protection civile.
Le patron de la DGSN vient de prendre une série de réformes. Objectif affiché: le renforcement de la transparence et l’égalité des chances entre les candidats avec l’élargissement des franges qui pourraient participer aux différents concours professionnels, avec en prime le recours à des techniques modernes dans les traitements des dossiers des candidates et des candidats.
D’après les sources du quotidien Al Massae, Abdellatif Hammouchi a donné ses instructions pour s’assurer de l’authenticité des certificats et diplômes présentés, dont le baccalauréat, aussi bien pour les candidats que pour les membres des divers corps de la police déjà en fonction.
A cette fin, une coordination est actuellement en vigueur avec les différentes académies du royaume pour vérifier les attestations du baccalauréat et des diplômes universitaires et éviter un « scénario-scandale ».
L’autre nouveauté de  la DGSN est l’introduction de la langue de Shakespeare parmi les langues adoptées pour répondre aux épreuves orales. Toutes les catégories sans exception de la police sont concernées par cette mesure. Le but recherché est d’alimenter les différents services de la police.
Le dernier point rapporté par le quotidien est l’organisation d’un concours de recrutement par la DGSN de 5540 nouveaux policiers de différents grades au titre de la nouvelle année budgétaire. La date retenue pour ce concours est le 24 septembre prochain. Il se déroulera à Rabat et dans d’autres villes du royaume.
N.B.


Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco


Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters



Articles similaires

Bouton retour en haut de la page