DGSN: la police tire pour neutraliser un homme recherché au niveau national

Le chef de la brigade de la police judiciaire relevant du district de la sûreté de Taourirt a été contraint de faire usage de son arme de service, dimanche, pour arrêter un multirécidiviste, âgé de 23 ans, qui exposait des fonctionnaires de police à un danger sérieux et imminent à l’aide d’une arme blanche.

Une patrouille de police était intervenue pour arrêter le mis en cause, recherché au niveau national pour une affaire de coups et blessures à l’aide d’une arme blanche, a indiqué la Direction générale de la Sûreté nationale (DGSN) dans un communiqué, ajoutant que l’individu a opposé une résistance farouche avec couteaux de gros calibre et a tenté de s’auto-mutiler, contraignant le chef de la brigade de la police judiciaire à tirer une balle de sommation, ce qui a permis de neutraliser le danger avant d’arrêter le suspect ainsi qu’un complice et de saisir les armes blanches utilisées dans l’agression.

Les deux suspects ont été placés en garde à vue à la disposition de l’enquête judiciaire menée sous la supervision du parquet compétent pour élucider les tenants et aboutissants de cette affaire.

S.L. (avec MAP)

Articles similaires

Suggestions d’articles

DGSN: comment des escrocs ont tenté de profiter de la crise du Covid-19

Les prévenus ont été placés en garde à vue à la disposition de l’enquête préliminaire menée sous la supervision du parquet compétent.