DGSN: deux policiers impliqués dans une sale affaire

La brigade nationale de la police judiciaire (BNPJ) a interpellé les 20 et 21 janvier, sur la base d’informations précises fournies par les services de la Direction générale de la surveillance du territoire (DGST), neuf individus, dont deux policiers exerçant au district provincial de la sûreté de Guelmim, pour implication présumée dans une affaire de falsification, corruption, divulgation du secret professionnel et de trafic de drogue.

Selon les premiers éléments de l’enquête, l’un des présumés accusés a procédé à la falsification d’une procuration le certifiant comme le représentant juridique d’une société en vue de lever le confiscation d’une voiture immatriculée au nom de ladite société et mise en fourrière municipale, et ce en complicité avec les autres mis en cause dont les deux policiers, en contrepartie d’un montant d’argent en guise de pot-de-vin, précise la Direction générale de la sûreté nationale dans un communiqué samedi.

Les investigations menées ont conclu que le véhicule confisqué est la propriété effective d’un individu recherché pour des affaires de trafic de drogue, de meurtre et de vols qualifiés. L’enquête a révélé que ce dernier n’a pas cédé d’une manière officielle la propriété de sa voiture en utilisant des moyens frauduleux, ajoute la même source, précisant que c’est lui qui a demandé aux mis en cause de falsifier la procuration fournie pour lever la confiscation du véhicule.

Les suspects ont été placés en garde à vue dans le cadre de l’enquête judiciaire menée par la BNPJ sous la supervision du parquet compétent en vue d’élucider les tenants et les aboutissants de cette affaire, déterminer le niveau d’implication de chacun des individus interpellés et d’identifier l’ensemble des personnes impliquées dans ces actes criminels.


Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco


Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters



Articles similaires

Bouton retour en haut de la page