Deux faux militaires escrocs arrêtés par la police de Kénitra

La police judiciaire de Kénitra a réussi à mettre la main sur deux escrocs qui se présentaient comme étant des officiers supérieurs de la gendarmerie et de l’armée. C’est une dispute qui a éclaté au quartier Iskane de Kenitra entre deux filles, un garçon et un individu, qui a mis les policiers sur les traces de ces faux militaires.

Arrivés sur les lieux, les policiers ont recueilli les déclarations des jeunes filles qui ont accusé ouvertement leur protagoniste de les avoir escroquées en leur promettant d’être embauchées au sein du corps de la gendarmerie. Pour les enquêteurs, ce n’était plus l’affaire d’une dispute banale, mais des accusations très graves qui nécessitaient une audition approfondie dans les locaux du commissariat.

Là, ils ont découvert que l’individu, souvent vêtu de l’uniforme officiel, usurpait l’identité d’un haut responsable de la direction régionale de la gendarmerie de Kénitra. Il n’hésitait pas à demander à ses victimes des sommes d’argent conséquentes en contrepartie d’une promesse d’embauche. Mais il n’était pas seul dans cette besogne, puisque son complice, a fait mieux, et se présentait en tant que Colonel Major des Forces armées royales.

Le faux gendarme a été présenté au parquet et mis en examen pour constitution d’une bande organisée, escroquerie et usurpation d’identité. Le faux colonel major est quant à lui, recherché activement.

Les policiers craignent que le nombre de leurs victimes ne soit très important.

Mehdi Demni

 

Articles similaires

Suggestions d’articles

Ce qui s’est passé ce mardi à Kénitra (DGSN)

Les éléments du service préfectoral de la police judiciaire de Kénitra ont interpellé, tôt mardi, à un repris de justice âgé de 34 ans, qui était sous une forte emprise de la drogue.