Destruction d’écoles de surf à Dar Bouazza: ce qui s’est passé (PHOTOS)

L’heure est à l’indignation. Mercredi, les autorités de Dar Bouazza, à Nouaceur, dans la région de Casablanca, ont détruit les écoles de surf et les kiosques qui longeaient la plage Jack Beach. Ces établissements ont été démolis parce qu’ils ne disposaient pas d’autorisations.

Selon une source de Le Site info, les employés des écoles de surf et les propriétaires des kiosques ont reçu la décision de destruction lundi, précisant que les bulldozers ont totalement rasé la place en quelques heures seulement.

Sous le choc, ils ont dénoncé cette opération et exprimé leur colère, vu qu’aucune autre alternative n’a été proposée. Pour eux, 20 ans de travail et d’investissement ont été détruits et la plupart sont les seuls à subvenir aux besoins de leurs familles. D’ailleurs, ils attendaient impatiemment la réouverture des plages, fermées depuis août dernier, dans le cadre des mesures pour endiguer le risque de propagation du covid, afin de sortir de la crise qui les accablait.

Aujourd’hui, 100 familles risquent de se retrouver dans la rue suite à l’intervention des autorités. Une réalité qui n’a pas manqué de faire réagir les internautes qui ont dénoncé «la hogra» dont les professionnels du surf  à Dar Bouazza ont été victimes et pointé du doigt les responsables qui, selon eux, devaient leur proposer d’autres alternatives avant d’entamer la démolition.

N.M.


Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco


Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters



Articles similaires

Bouton retour en haut de la page