Des Walis interdits de rencontrer le ministre de l’Intérieur

Sous ce titre, Assabah écrit que l’invitation n’a pas été envoyée à certains walis et gouverneurs pour prendre part à la réunion annuelle que tient le ministre de l’Intérieur avec les hauts responsables de l’administration territoriale, en marge de la cérémonie de la Bay’a.
Le quotidien indique que selon des sources bien informées, le ministère de l’Intérieur observe un mutisme quant au sort réservé à certaines walis et gouverneurs.
Par ailleurs, Assabah croit savoir que le ministre de l’Intérieur, Abdelouafi Laftit, a refusé de viser la demande de départ à la retraite proportionnelle formulée par Abdessalem Bikrat, ex-wali de la Région Marrakech-Tensift El Haouz. Le quotidien relève que c’est la première fois dans les annales du ministère qu’un responsable territorial demande le départ à la retraite proportionnelle.
Vers une nouvelle génération de walis et gouverneurs?

Le quotidien estime que la réunion en question a planché longuement sur le contenu et les signaux forts du discours royal et en particulier, le paragraphe où le Souverain s’interroge et interpelle :
« Face à cet état de fait, le citoyen est en droit de se demander  à quoi servent les institutions en place, la tenue des élections, la désignation du gouvernement et des ministres, la nomination des walis et des gouverneurs, des ambassadeurs et des consuls si, visiblement, un fossé sépare toutes ces instances du peuple et de ses préoccupations ».
Assabah estime que le discours royal a sonné l’heure pour une nouvelle génération de gouverneurs et de walis.
Le quotidien indique enfin qu’une Commission spéciale est à l’œuvre pour établir une nouvelle liste de hauts responsables territoriaux et de directeurs de Centres régionaux d’investissement(CRI).

N.B.


Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters



Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page