Des têtes risquent de tomber à Nador

KIOSQUE – Quand le souverain lance un projet, il faut qu’il soit exécuté. Ce n’est pas le cas à Nador où le laxisme a privé les enfants de la région de trois piscines.

L’information a été rapportée par Al Massae. Les éléments de la Direction Nationale de la Surveillance du Territoire (DST) ont été dépêchés à Nador pour mener une enquête approfondie sur l’état d’avancement des projets de trois piscines couvertes semi-olympiques dont le roi Mohammed VI avait posé la première pierre dans trois communes de la province.

Les enquêteurs ont découvert que les travaux concernant les projets en question sont suspendus depuis des années, sans que les responsables communaux ou territoriaux daignent se secouer.

Le premier constat dressé par la DST est que ces projets sont dans un état de délabrement avancé, ce qui a nécessité de réquisitionner tous les documents s’y rapportant, notamment ceux des soumissionnaires pour tous les travaux de construction, de menuiserie, de plomberie, d’électricité, etc.

Les enquêteurs ont même demandé au gouverneur de la province de Nador de rédiger un rapport sur cette situation. Ce qu’il a fait le jour de l’Aïd.

Un projet similaire a été lancé à Oujda par le souverain et a été livré à la commune au bout d’un an, au grand bonheur des enfants de la région.

Il y a fort à parier que certaines têtes vont tomber dans cette affaire de Nador.

M.D


Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco


Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters



Articles similaires

Bouton retour en haut de la page