Prix de la volaille en hausse dans des régions du Maroc, on vous explique pourquoi

La Fédération nationale de producteurs de viandes blanches a confirmé que les prix de la volaille ont connu une revue en hausse pendant les dernières semaines, passant de 12 DH à 15 DH le kilogramme, sortie ferme.

Ce qui a suscité les interrogations des citoyens qui ne comprennent pas les raisons de ces augmentations, sachant que d’habitude, en cette saison de l’année, les prix de la volaille sont au plus bas, vu que la demande en viandes blanches est moindre.

La Fédération a précisé qu’il suffit de remarquer l’offre et la demande dans les souks pour constater aisément que la demande est en nette régression. Plusieurs régions du Maroc vivent cette situation, a-t-on-souligné, et certaines régions, connues pour leur grande participation dans la production de la volaille, ont vu une régression dépassant les 50%. Ceci, à l’instar de la région du Gharb, de Had Soualem, Settat, Zaouit Sidi Smaïl, ainsi que dans les provinces du Sud du Royaume. Quant aux autres régions, elles connaissent une régression de la demande estimée entre 10 à 15%, a poursuivi la Fédération nationale des producteurs des viandes blanches.

Cette situation est due à deux facteurs principaux, selon la même source. Il s’agit, primo, de la cessation importante de production de certains professionnels, depuis des mois, pour cause de pertes subies suite à la réduction de la vente de la volaille, en parallèle avec l’augmentation des prix de l’alimentation qui a dépassé les 45%.

Secundo, la faiblesse de la production pendant les premières semaines de l’année en cours a aussi contribué à la situation actuelle et ce, pour plusieurs raisons dont la sécheresse, les maladies des volailles qui y sont inhérentes, ainsi que la moins bonne qualité de certaines alimentations pour volailles. Cette grande réduction de la production a eu pour conséquence la diminution des quantités de volailles dans les souks qui, à son tour, a contribué à la hausse des prix;

Mais cette hausse des prix n’est point suffisante pour amortir, même tant soit peu, les grosses pertes que subissent les éleveurs depuis de longs, mois, selon la même source.

L.A.




Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters



Articles similaires

Bouton retour en haut de la page