Des migrants subsahariens provoquent un feu pour passer à Melilla

La brigade de la police judiciaire relevant de la préfecture de police de Nador a arrêté, vendredi, sept migrants illégaux issus de pays subsahariens, soupçonnés de mettre le feu d’une façon délibérée et porter préjudice à des biens publics.

« Selon les premiers éléments de l’enquête, des migrants illégaux subsahariens ont, tôt vendredi, mis le feu délibérément à la forêt située à proximité de la ville de Melilla et ce, pour détourner l’attention des forces publiques et faciliter l’opération de franchissement de la clôture grillagée, avant de procéder à des jets de pierre à l’encontre des voitures de police, ce qui a causé des dégâts matériels à 3 véhicules », indique samedi un communiqué de la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN).

L’enquête menée à ce sujet a permis l’arrestation de 7 candidats à l’immigration illégale, soupçonnés de commettre des actes criminels.

« Ils ont été placés en garde à vue pour les besoins de l’enquête, menée sous la supervision du parquet général compétent », indique le communiqué, notant que les « forces publiques et les autorités compétentes ont entamé l’opération de maîtrise du feu ».

(avec MAP)


Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco


Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters



Articles similaires

Bouton retour en haut de la page