Des marchands ambulants sèment l’anarchie à Salé (VIDEO)

La ville de Salé connaît une occupation préoccupante de l’espace public par des dizaines de marchands ambulants, à l’instar de plusieurs villes du Royaume. Sauf que c’est un phénomène assez récent par rapport aux autres villes, s’agissant des avenues, rues et ruelles de la rive droite du Bouregreg!

Et l’avenue Ali Ibn Abi Taleb, à Hay Errahma, extra muros, est un exemple entre mille des tracas quotidiens dont souffre la population slaouie à cause de ce phénomène d’occupation illégale de l’espace public, semblant dépasser les autorités locales qui, pourtant, déploient d’énormes et louables efforts pour mettre fin à l’anarchie insupportable ambiante.

A ce propos, un habitant de Hay Errahma a affirmé que les déboires des citoyens ont débuté dès l’année 2012 avec la prolifération des marchands ambulants. Et les autorités, depuis le début de la pandémie de la covid-19, ont procédé à leur installation au sein de la plateforme de commerce de proximité (PCP), communément appelé « souk namoudaji ». Cependant, les autorités ont vite déchanté avec le retour en masse, dans la rue, des marchands ambulants et autres « ferrachas »!

Pour toutes ces raisons, la population appelle à l’intervention des autorités locales afin de trouver une solution urgente aux tracas des citoyens, ayant fortement et négativement influé sur leur vie quotidienne et sur leurs commerces.

L.A.

 


Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco



Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters



Articles similaires

Bouton retour en haut de la page