Des escrocs de la téléphonie mobile détournent des millions de dhs

La police judiciaire de Marrakech et la DGSN ont arrêté à Marrakech, Attaouiya et Ksar El Kébir, huit personnes soupçonnées d’appartenir à un réseau criminel international spécialisé dans l’escroquerie, à travers les communications téléphoniques internationales.

Un communiqué de la DGSN indique lundi que selon les premiers éléments de l’enquête, le principal suspect et un de ses complices disposent d’une formation dans le domaine de l’informatique, ajoutant que “les prévenus bénéficiaient de la complicité d’une employée d’un opérateur national de télécommunications et de son frère, ainsi que celle d’un directeur d’agence bancaire dans la ville de Marrakech, et de trois autres personnes, propriétaires d’agences et de locaux de ventes de matériels informatiques et de puces de téléphones mobiles”.

“Le modus operandi de cette organisation consiste à accéder au site électronique d’une société internationale de télécommunications, basée à Chypre, dans le but de télécharger des numéros de téléphone qui sont connectés à un répondeur automatique et qui imposent des tarifs de communication élevés”, explique le communiqué.

“Les mis en cause envoient par la suite des SMS aux victimes choisies par hasard en vue de leur demander de contacter de manière urgente ces numéros sous prétexte qu’ils disposent d’informations importantes, avant qu’il ne s’avère qu’il s’agit de fausses annonces dont l’objectif est d’induire en erreur les victimes pour les pousser à réaliser des appels à un tarif élevé”.

Les investigations menées à ce sujet ont révélé que le principal accusé et son associé ont reçu des transferts d’argent importants de l’étranger en échange de ces opérations frauduleuses, estimés à un million de dirhams chacun, outre le trafic de devises, poursuit la DGSN, notant que les perquisitions effectuées par la police ont permis également de saisir un lot important d’équipements et de matériels informatiques sophistiqués, quelque 77 puces de téléphones, des reçus de transferts d’argent de l’étranger, des cartes de crédit bancaires, ainsi que des téléphones portables.

Les mis en cause ont été placés en garde à vue pour les besoins de l’enquête qui se déroule sous la supervision du parquet compétent, souligne la même source, précisant que les recherches se poursuivent pour arrêter les autres personnes impliquées dans ce trafic et déterminer d’éventuels liens de ce réseau avec d’autres organisations criminelles à l’intérieur du Maroc et à l’étranger.

(avec MAP)

Suggestions d’articles

2M diffuse les images d’une cellule terroriste démantelée au Maroc

Ce sont des images exclusives qui ont été diffusées par 2M ce mardi matin. Dans un quartier populaire de Salé, six personnes, âgée de 22 à 28 ans, ont été arrêtées par le BCIJ