Des dirigeants du PJD vont-ils tomber à cause de Hamieddine?

©DR

Nouveau rebondissement dans l’affaire Hamieddine. Habib Hajji, l’avocat de la famille de Benaissa Ait Jid, l’étudiant de gauche assassiné à proximité de Dar El Mehraz de Fès, a déclaré à Le Site info qu’il déposerait une plainte contre le président de l’Union internationale des oulémas musulmans, Ahmed Raissouni, avant la fin de cette semaine. Celui qui est en charge de la défense de la famille de Benaissa Ait Jid accuse pour ce faire, Raïssouni de participation au meurtre de l’étudiant.

La décision de porter plainte, selon Hajji, trouverait sa raison dans le fait que Raissouni en tant que président de la Ligue de l’avenir islamique avait reconnu naguère, dans un certificat remis à la L’IER qu’Abdelali Hamieddine était un membre très actif dans la Ligue, dans sa branche estudiantine. Poussant le témoignage jusqu’à estimer l’inculpation de ce dernier dans le meurtre d’Ait Jid comme totalement injuste et arbitraire ce qui avait valu à son protégé d’être indemnisé.

Habib Hajji souligne que cette affaire, pourrait faire tomber bon nombre de dirigeants du PJD (au moins quatre), et plus particulièrement, ceux ayant protégé Hamieddine à l’époque et qui n’ont de cesse de le faire actuellement. Le dossier devant révéler de nouvelles données dans les prochains jours.

Hajji a expliqué que “des dirigeants du PJD cherchent, derrière leurs sorties médiatiques, à influencer le pouvoir judiciaire dans le seul but de clore le dossier. ‘’Cela ne devrait pas arriver”. Il ajoute que tout le boucan médiatique autour de cette affaire de la part de la direction du parti de la lampe et notamment celle de Mustafa Ramid, n’est en fait qu’un écran pour voiler les implications de hauts responsables du PJD.

M.J.K.

Articles similaires

Suggestions d’articles

Aziz Akhannouch tance El Othmani depuis l’Allemagne

C'est d'Allemagne que le secrétaire général du RNI, Aziz Akhannouch, a préféré répondre aux dernières déclarations du chef de gouvernement.