Des combattants daeshiens marocains sont de retour au pays

Les services de sécurité du Maroc avaient recensé quelque 1600 combattants d’origine marocaine qui avaient rejoint les rangs de Daesh. Ils ont été affectés spécialement sur les fronts des villes syriennes, là où l’organisation terroriste avait l’espoir d’étendre sa mainmise sur une bonne partie du pays.

Après avoir subi des entraînements intenses et un lavage de cerveau systématique, ces Marocains se sont engagés à bâtir un Etat chimérique à coup d’exécutions massives et de viol de centaines voire de milliers de femmes et de fillettes sous couvert d’une idéologie inspirée d’un Islam interprété selon leurs désirs et objectifs.

Les combattants marocains, comme leurs homologues algériens ou tunisiens, avaient servi de chair à canon et avaient été envoyés sur les premières lignes  du front ou en tant que kamikazes. De telle sorte que près de 800 d’entre eux pont péri dans les combats ou dans des attentats-suicides.

Ayant senti l’écroulement de leur rêve de bâtir « l’Etat islamique » après les grands revers d’ Alep, Homs, Rakka ou encore à Moussoul en Irak, des centaines s’apprêtent à regagner le pays. Dans ce sens, la coordination entre les services de renseignement de plusieurs pays européens et leurs homologues marocains a révélé que près de 600 combattants ont pris le chemin du retour. Pire, plus de la moitié d’entre eux, selon les sources policières, compte mener des opérations terroristes à l’intérieur du pays.

Devant cette situation, les services anti-terroristes du Maroc veillent au grain, eux qui ont démantelé plus de 120 cellules dormantes. Mais que faut-il faire pour endiguer le mal que pourraient subir aux Marocains ces combattants bornés?

En Tunisie, par exemple, la société civile et une partie de la classe politique revendiquent la déchéance de la nationalité. Paradoxalement, au Maroc, cela ne suscite aucun débat.

Taoufik Jdidi


Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco



Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters



Articles similaires

Bouton retour en haut de la page