Les dernières révélations de l’affaire «Karim Zaz»

Le volet civil de l’affaire de détournement de trafic télécom à l’international, appelée affaire «Karim Zaz» a démarré.

Il s’agit de faire une expertise qui va définir le préjudice subi par les opérateurs télécoms. Rappelons que l’ex-PDG de Wana Corporate, Karim Zaz et 11 de ses acolytes ont été condamnés à des peines allant jusqu’à 5 ans de prison ferme.

Une sanction confirmée en appel en juillet dernier. Maintenant, Maroc Télécom, Méditel et Wana demandent réparation pour le préjudice.

Lire aussi : Télécoms: La Cour d’appel intraitable avec Karim Zaz

Des experts judiciaires se sont déplacés aux sièges des opérateurs afin de déterminer et évaluer le montant du préjudice. Les premiers chiffres ont été révélés ce mercredi par le quotidien L’Economiste.

Pour Maroc Telecom, on parle de 104 millions de dirhams de manque à gagner et d’un préjudice matériel de 25 millions de dirhams. Pour Méditel, c’est 40 millions de dirhams de manque à gagner et 3 millions de préjudice matériel. Enfin Wana Corporate a 106 millions de dirhams de manque à gagner et 30 millions de préjudice matériel. « Globalement, plus de 158 millions de minutes se sont évaporées entre mars 2011 et septembre 2012 », résume L’Economiste.

Le rapport d’expertise note enfin que l’ANRT ne dispose pas d’information sur les volumes des appels provenant de France de 2010 à 2012 et qu’il a donc fallu faire une évaluation sans ces données.

K.B.


Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco


Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters



Articles similaires

Bouton retour en haut de la page