Défilé de lingerie fine à Agadir: la marque réagit à la polémique

La Toile s’est enflammée dimanche 16 septembre après la publication de vidéos de mannequins en lingerie fine lors d’un défilé organisé à la Chambre de commerce d’Agadir.

La marque Nancy Lingerie a ainsi réagi à la polémique afin de tirer les choses au clair. Dans un communiqué, dont Le Site Info détient une copie, elle explique qu’elle est la première marque marocaine de lingerie en vente directe créée en 2016 suite à une étude de marché auprès de plus de 1200 femmes marocaines.

“Cette étude a révélé la frustration qu’éprouvait la femme marocaine dans son acte d’achat de lingerie en magasin par le manque de conseil mais surtout du fait de la gêne occasionnée par la présence bien souvent d’hommes dans les magasins. C’est la raison majeure pour laquelle Nancy Lingerie, dans le respect de la femme marocaine et de sa tranquillité, a opté pour le système de vente directe. Les produits Nancy Lingerie sont ainsi distribués par des “Conseillères Style” qui organisent des après-midis exclusivement féminins permettant ainsi aux clientes potentielles de toucher et d’essayer les modèles en toute intimité et discrétion”, a-t-elle précisé.

Et d’ajouter que ces “Conseillères Style”, dont le profil est varié et qui ne travaillent pas forcément à temps plein, ont l’occasion et l’opportunité d’augmenter leurs revenus durant leur temps libre, de gagner en indépendance et en autonomie financière et de trouver leur place dans la société.

“Après Casablanca, Marrakech, Fès, Azrou, Mohammedia, El Jadida et Berrechid, Nancy Lingerie a fêté le lancement de son activité dans la ville d’Agadir Samedi 15 septembre 2018 à la Chambre de Commerce d’Agadir. Cet événement privé et sur invitation était strictement réservé aux femmes (comme tous les événements de Nancy Lingerie depuis sa création) et aucun homme n’a pu y assister”, a tranché la marque, ajoutant que des modèles de lingerie et de pyjamas ont également été présentés par le biais d’un défilé

“La diffusion de vidéos du défilé a suscité des réactions parfois négatives de certains de nos concitoyens, particulièrement des hommes, bien évidemment non présents dans la salle. Ces réactions viennent conforter notre modèle de distribution hors magasin, à domicile et 100% féminin”, peut-on lire dans le document. En parallèle, la marque a affirmé que la diffusion sur internet d’une vidéo du défilé sans le consentement ni de Nancy Lingerie ni des personnes apparaissant sur la séquence “constitue une violation de la vie privée et du droit à l’image”.

“Nancy Lingerie entend donc prendre les mesures judiciaires qui s’imposent à l’encontre des personnes concernées et ce, pour sauvegarder les droits de notre société”, a-t-elle annoncé.

S.L.

Suggestions d’articles

Tétouan: décès de l’écrivain Mohcine Akhrif électrocuté

Le poète et écrivain Mohcine Akhrif est décédé suite à un choc électrique pendant qu’il animait une conférence.