Décès d’une femme dans une grande clinique de Casablanca: sa mère brise le silence (VIDEO)

Entrée en clinique pour une simple opération de chirurgie esthétique, une jeune femme, âgée d’à peine 30 printemps, y a trépassé.

Ce drame a eu lieu, samedi dernier, au sein de “l’une des plus grandes cliniques” de la capitale économique. La défunte souffrait d’obésité et espérait en finir pour de bons avec ses kilos de trop au niveau des cuisses en subissant une liposuccion.

Au micro de Le Site info, sa mère, éplorée, a pointé du doigt les responsables de la clinique qui, selon elle, ont causé la mort de sa fille à cause d’une erreur médicale. «On ne savait pas qu’elle allait se faire opérer. Après l’intervention, ils l’ont transférée à un centre d’oncologie. Quelques minutes après son transfert, un médecin m’appelle et m’annonce que ma fille est dans un état critique. Il m’a dit qu’elle venait de subir une chirurgie esthétique dans une clinique privée et que son état n’était pas rassurant», a confié la mère.

L’oncle de la défunte, de son côté, a fait savoir que sa nièce est décédée à la clinique où elle a subi l’intervention. Son corps, a-t-il ajouté, a été transféré au centre d’oncologie situé à Ain Diab « sans que sa famille n’en soit avisée ». «On ne connait toujours pas les causes de son décès. Elle s’était rendue à la clinique sans nous le dire parce qu’elle croyait que l’intervention n’était pas compliquée et qu’elle allait se faire en quelques minutes. Son médecin traitant, pour la convaincre de se faire opérer, lui a montré des photos de femmes étrangères qui ont subi la même intervention, et lui a fait croire qu’il s’agit de Marocaines», a déploré l’oncle.

Et d’ajouter : «Une enquête doit être ouverte pour déterminer les circonstances exactes de cette tragédie».

La clinique, tout en présentant “ses sincères condoléances” à la famille de leur patiente décédée, évoque dans un communiqué “une embolie pulmonaire” qui serait cause du décès. Et d’ajouter que la jeune femme avait été plusieurs fois hospitalisée au sein du même établissement hospitalier et que cette fois-ci encore, “elle ne présentait aucun antécédent médical particulier”.

Le communiqué de la clinique précise que la patiente avait été opérée plusieurs jours, après une série d’analyses préopératoires et une consultation d’anesthésie. Tous les résultats ne présentaient aucune anomalie et “se sont révélés favorables”. Et c’est seulement le lendemain de l’opération, après une nuit passée à la clinique, que la patiente a eu malaise cardio-respiratoire.

N.M. et L.A.




Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters



Articles similaires

Bouton retour en haut de la page