Décès de Rayan: l’élan de compassion vu par la presse nationale

La presse nationale paraissant lundi s’est fait l’écho de l’élan de compassion planétaire et de solidarité nationale ayant marqué l’opération de sauvetage du petit Rayan, décédé après une chute dans un puits à Chefchaouen.

Les quotidiens ont été unanimes à souligner que cet incident tragique a révélé encore une fois la “sollicitude constante” du roi Mohammed VI entoure les citoyens, outre le sentiment d’une “solidarité hors pair” que nourrissent aussi bien les Marocains entre eux que les autres peuples du monde.

Cette réalité a été affirmée par le quotidien arabophone « Assahra Al Maghribia » qui revient sur le communiqué du Cabinet Royal publié après cet incident tragique, notant que « les moyens mis en œuvre pour que cet enfant retourne vivant chez sa famille sont la meilleure preuve de cette haute attention royale ».

L’appel téléphonique que le Souverain a eu avec Khaled Aourram et Ouassima Kharchich, parents du défunt, pour exprimer “Ses plus vives condoléances et sa sincère compassion à l’ensemble des membres de la famille du défunt en cette douloureuse épreuve”, revêt plusieurs significations, car il traduit “la haute sollicitude Royale envers le citoyen marocain dans chaque centimètre du Royaume”.

Pour « l’Economiste », c’est un incident qui a tenu le monde en haleine. « Pendant presque une semaine, les yeux du monde étaient rivés sur le puits de 32 mètres où Rayan a glissé mardi dernier ».

« Et tous, avec émotion, trouble et émoi, ont compté, avec les parents de Rayan et l’ensemble des Marocains, chaque seconde qui passait dans l’espoir de voir sortir indemne ce petit garçon dont l’image et la candeur sont gravées à jamais », décrit le journal.

« Jusqu’à la dernière seconde, jusqu’au dernier centimètre de terre, les sauveteurs, véritables héros de cette aventure épique, ont maintenu l’espoir de retrouver le petit Rayan en vie, mais le destin en a voulu autrement: le petit ange a fini par succomber à ses blessures, piégé dans un trou pendant plus de 5 jours avant que les secours ne puissent l’atteindre », a-t-on ajouté.

Pour sa part, « Le Matin » écrit que « la nouvelle est tombée comme un couperet, glaçante et inattendue », soulignant que la mort de Rayan “endeuille le Maroc et le monde“, et que les expressions de solidarité et de sympathie ”déferlent de toutes parts ».

“Ce dénouement tragique a profondément ému les Marocains et le reste du monde, qui ont suivi la situation de près. La peine et le bouleversement étaient d’autant plus grands que le combat pour le sauvetage de Rayan s’est poursuivi de manière ininterrompue, sans relâche”, poursuit la publication.

De son côté, « L’opinion » écrit que « les millions de personnes ayant suivi à bout de souffle les constantes mises à jour de l’opération de sauvetage ont présenté leurs condoléances et messages de compassion pour soutenir la famille du défunt et les personnes qui ont œuvré sans répit pour sauver la vie de l’enfant ».

“Une vague d’hommages s’est déclenchée à la suite de l’annonce du décès du petit garçon. Entre anonymes et célébrités, politiciens, sportifs et artistes, ils étaient des dizaines de milliers à réagir sur les réseaux sociaux”, a-t-on souligné

Dans la même veine, « Bayane al Yaoum » indique que le cas de l’enfant Rayan a ravivé l’esprit de solidarité entre les Marocains, d’autant plus que pendant l’opération de sauvetage, et avec les efforts soutenus déployés par les équipes d’intervention et d’autres, dont des médecins, des infirmières, les autorités, la protection civile et des bénévoles, il était vraiment difficile de fournir de la nourriture pour toutes ces personnes dans cette zone rurale.

À cet égard, de nombreuses femmes de cette localité se sont portées volontaires et ont préparé les repas pour les différents participants au sauvetage, une attitude bien appréciée par des centaines de personnes à travers le monde qui ont salué l’esprit de solidarité de ces femmes ainsi que le rôle qu’elles ont joué, à leur manière, dans l’aboutissement de cette opération, a-t-on relevé.

Même son de cloche pour « Rissalat Al Oumma », qui écrit que le drame de Rayan, qui a finalement succombé après plusieurs jours de résistance dans la profondeur du puits, a révélé une “solidarité populaire hors pair” de la part des voisins de la victime, mais aussi des autres peuples du monde, qui ont élevé des prières pour la survie de l’enfant.

Son décès a provoqué une profonde affliction chez tous les Marocains et le reste des peuples qui n’ont pas tardé à faire part de leurs très sincères condoléances et à exprimer leur profonde sympathie, souligne la publication.

Pour « Al Alam », la tragédie de Rayan a capté l’attention du monde entier si bien qu’elle est devenue la première nouvelle mondiale dans tous les médias internationaux et via les plateformes des réseaux sociaux.

Le monde entier a suivi cette tragédie humaine, et les autres peuples du monde, qu’ils soient arabes, musulmans ou autres, ont manifesté une grande sympathie à l’égard de la famille de Rayan et une “solidarité sans pareille » avec le Maroc, de sorte que certains médias internationaux ont même dénommé Rayan “l’enfant international” à cause de sa tragédie largement suivie, note le journal.

“Pendant cinq jours, nous avons vécu la solidarité et l’amour”, relève « Al Ahdath Al Maghribia », faisant savoir que les “héros” marocains ont démontré “leur force et leur foi dans la patrie”.

“Nous voulions juste que tout cela soit accompagné de la joie d’une fin heureuse et du retour de Rayan vivant parmi nous, mais la volonté divine est imparable”, a-t-on exprimé.

Quoi qu’il en soit, Rayan “restera toujours vivant en nous”, “dans nos cœurs,” car “il a déjà révélé ce qui est en nous et ce que nous possédons vraiment”, note le journal.

La presse digitale, s’est quant à elle, imprégnée ce lundi, par l’esprit de solidarité marocaine, en relayant en masse les articles de compassion, d’amour à la patrie et de solidarité fraternelle qui singularise le peuple Marocain, outre les messages de solidarité des personnalités du monde.

S.L. (avec MAP)




Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters



Articles similaires

Bouton retour en haut de la page