Décès de l’individu qui s’est immolé par le feu à Laâyoune

Il y a quelques semaines, nous avions annoncé qu’un individu s’était immolé par le feu devant la Wilaya de Laâyoune pour protester conte le refus qui lui a été imposé de rencontrer un responsable.

Ayant été évacué au début vers l’hôpital d’Agadir, il a été transféré vers le service des brûlés de l’hôpital Ibn Rochd de Casablanca.

Nous apprenons de source médicale, que cet individu s’est éteint ce jeudi suite aux complications de son état de santé. Nommé Abdeslam Salhi de son vivant, cet homme détenait une carte royale délivrée en 1996, demandant aux autorités de lui fournir du travail. Mais depuis, personne n’a voulu accéder à sa demande.

De source locale, les raisons qui ont poussé cet individu à commettre cet acte suicidaire sont d’ordre social.

Ayant vu sa famille s’agrandir de quatre enfants, alors qu’il était désoeuvré, sa situation n’a fait qu’empirer. Et quand sa femme décida de le quitter en emmenant avec elle les enfants, il n’a pas pu accepter ces conditions. Et c’est là qu’il a tenté de rencontrer un responsable pour lui rappeler le contenu de la lettre royale. Mais ce qui devait arriver arriva.

La dépouille du défunt sera rapatriée à Laâyoune après l’accomplissement des formalités administratives.

K.B

Articles similaires

Suggestions d’articles

Chefchaouen: un père de cinq enfants se donne la mort

Encore un suicide dans la région de Chefchaouen.