De Benslimane à Settat en passant par Oukacha: la tournée d’Amzazi en images (Bac 2020)

Le coup d’envoi du baccalauréat 2020 a été donné ce vendredi au Maroc, sur fond de mesures sanitaires et préventives strictes contre le Covid-19. Le ministre de l’Éducation nationale, Saaid Amzazi, a visité un certain nombre de centres d’examens au premier jour des épreuves. La caméra de Le Site Info a accompagné le responsable gouvernemental dans sa tournée.

Amzazi, accompagné du ministre de la Santé Khalid Ait Taleb et des autorités locales, s’est, d’abord, rendu au centre de l’hôpital militaire de campagne à Benslimane, qui accueille les candidats atteints du Covid-19, avant de visiter les centres installés à la prison locale Ain Sbaâ 1 et à la salle couverte du complexe sportif Mohammed V à Casablanca.

Le ministre s’est ensuite rendu au lycée Général El Kettani de Berrechid où des explications lui ont été fournies sur les conditions particulières dans lesquelles se déroulent les épreuves de cette année, le nombre de candidats et les mesures adoptées pour garantir la sécurité des élèves et des cadres pédagogiques.

Amzazi a également visité la Faculté des Sciences et Techniques de Settat, qui abrite les épreuves du Bac libre. 

Rappelons qu’un total de 441.238 candidats passent la session normale du baccalauréat au titre de l’année 2020, prévue du 3 au 9 juillet, avait précédemment annoncé le ministère de l’Education nationale, notant que le taux d’évolution enregistré reste similaire à celui des années précédentes.

Le nombre de candidats scolarisés est de 318.917, dont 282.048 inscrits dans le secteur public (soit 64% du total des candidats) et 36.869 dans le secteur privé (8%), tandis que 49% des candidats sont de sexe féminin. De même, 72% des candidats au baccalauréat sont scolarisés et 28% sont libres, soit 122.321 candidats.

Soufiane Laraki et Wadie Tawil

Articles similaires

Suggestions d’articles

Stabilité financière: pas d’inquiétudes particulières malgré le Covid-19 (BAM)

La stabilité du système financier national ne suscite aucune inquiétudes particulières, malgré ce contexte de crise sanitaire liée à la pandémie du nouveau coronavirus (Covid-19).