Dar Bouazza: le coup de gueule des habitants

« Darb In Tamara » est un collectif, regroupant des riverains de Dar Bouazza, qui souhaite porter à la connaissance du plus grand nombre les nuisances actuelles de la vie quotidienne dans l’agglomération urbaine.
Ces questions, une fois posées, permettront à l’ensemble des parties prenantes concernées (habitants, futurs acquéreurs, promoteurs immobiliers, autorités locales) de trouver, ensemble, des solutions satisfaisantes.

Dar Bouazza est une ville qui accueillait, en 2004 une population de + 67 000 personnes et, en 2014, recensait + 151000 habitants (Source HCP – 2016)

Si les données concernant les habitants de Dar Bouazza à date et pour les prochaines années ne sont pas publiques, le chiffre doit être considérable, sans aucun doute.

Le collectif « Darb In Tamara *» n’a pas vocation à limiter l’arrivée de nouveaux habitants à Dar Bouazza mais à mobiliser toutes les parties prenantes concernées pour que les infrastructures de circulation, transport, santé soient mises à niveau, pour le bien-être de tous les habitants de la commune et dans le respect de l’écosystème naturel.
Ces questions, une fois posées, permettront à l’ensemble des parties prenantes concernées (habitants, futurs acquéreurs, promoteurs immobiliers et autorités locales) de trouver, ensemble, des solutions satisfaisantes.

Le point le plus critique pour le collectif, à date porte sur :
L’axe de circulation Dar Bouazza – Casablanca est un sujet critique à la fois pour les personnes disposant de voitures individuelles et pour celles et ceux qui comptent sur les transports en commun pour rallier Casablanca.

Ainsi, nous souhaitons médiatiser et aider à faire avancer les points suivants :

Trouver une solution à l’axe de circulation actuel : une voie unique, souvent dans un état dégradé (inondations, nids de poule, etc.), qu’il faudrait entretenir et remettre en état ;
Soumettre un projet d’élargissement de la route pour désengorger l’axe unique de circulation ; Avoir de la visibilité sur l’échéancier du projet de route alternatif à la R320 ;
Avoir un dispositif de transport en commun (bus) de qualité;
Avoir de la visibilité sur le plan d’aménagement des infrastructures, en lien avec l’accroissement exponentiel de projets immobiliers.
De nombreux autres sujets seront abordés au fur et à mesure, tels que la santé publique, la protection de l’environnement, la sécurité des biens et des habitants, etc, pour mobiliser les parties prenantes concernées et trouver les solutions idoines.

Ainsi, les objectifs du collectif « Darb In Tamara » sont :

La médiatisation, par des campagnes de sensibilisation, de ces sujets afin de les porter à la connaissance du plus grand nombre;

La sensibilisation des parties prenantes aux risques de ne pas prendre en charge ces sujets dans les meilleurs délais;

Le rassemblement des différents acteurs locaux et nationaux autour d’une cause commune pour faire avancer les sujets relevés.

Articles similaires

Suggestions d’articles

Amzazi annonce le report des vacances scolaires au Maroc

Comme annoncé dans Les Inspirations Eco, le ministère de l'Éducation nationale, de la Formation professionnelle, de l'Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique a annoncé la poursuite de l'enseignement à distance et le report des vacances du printemps.