Daoudi: voilà pourquoi il a participé au sit-in de Centrale Danone

Le ministre des Affaires générales et de la gouvernance persiste et signe dans son hostilité manifeste à l’encontre de la campagne de boycott, lancée il y a de cela plus d’un mois sur les réseaux sociaux et ayant l’adhésion populaire d’une grande majorité de citoyens.
La présence de Lahcen Daoudi, aux côtés des représentants du personnel de Centrale Danone, lors de leur sit-in devant le Parlement, a étonné plus d’un citoyen.
Affirmant que le boycott affecte énormément le secteur laitier, le ministre croit dur comme fer que la campagne « menace »(sic) le pays et nuit à l’international à son image. Comme elle donne matière aux médias internationaux d’en faire leurs choux gras, selon lui.
Daoudi ajoute que le gouvernement est en train d’étudier les premières mesures à prendre pour résoudre cette problématique. Il propose deux solutions envisageables pour ce faire: la consommation du lait en poudre et celle due lait UHT. Dans ce cadre, précise-t-il en se faisant l’avocat de Centrale Danone: « L’entreprise possède un grand stock de lait en poudre dont deux tonnes sont jetées quotidiennement. Nous nous devons de faire prendre conscience de ce grave problème aux citoyens car nous sommes tous embarqués sur le même navire ». Et c’est pour cela que Lahcen Daoudi a participé au sit in de mardi soir.
Le gouvernement assumera ses responsabilités concernant cette crise laitière, assure le ministre des Affaires générales et de la gouvernance. « Mais nous devons tous prendre nos nos responsabilités car le problème n’est pas uniquement du ressort du gouvernement », conclut Lahcen Daoudi. Mais fallait-il participer à une manifestation d’employés de Centrale Danone pour défendre ses idées ?
Larbi Alaoui


Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco


Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters



Articles similaires

Bouton retour en haut de la page