Daesh: La Haye prépare l’extradition de 200 prisonniers vers le Maroc

Les services de sécurité et les autorités marocaines, dans leur ensemble, devront se préparer à accueillir une autre sorte de déchets hautement toxiques.
La Hollande a choisi la facilité face au retour à leur pays des terroristes de Daesh. Ce sont, en effet, presque 200 combattants qui croupissent dans les geôles néerlandaises en attendant d’être expédiés vers le Maroc et d’autres pays limitrophes, après avoir été déchus de leur nationalité.
Ces terroristes font partie d’un lot de 250 combattants répertoriés par le coordinateur général de la lutte anti-terroriste des Pays-Bas. Les rapports, à ce sujet, indiquent que l’âge de ces terroristes, qui constituent un danger pour le Maroc, sont âgés de 19 et 25 ans, c’est-à-dire que ce sont des Marocains de la troisième génération et qui n’ont aucun lien avec le pays, sauf la nationalité.
Si ces « individus » sont extradés vers le Maroc, qui est obligé de les accueillir, étant donné que la nationalité marocaine ne se perd jamais, les autorités judiciaires leur appliqueront les dispositions du code pénal marocain qui prévoit le jugement de tous ceux qui reviennent des foyers de tension.
A noter que les Hollandais, avaient déjà extradé vers le Maroc, un jeune dénommé Oussama, alias Abou Zeid, qui a été arrêté et inculpé pour incitation au Jihad et pour l’enrôlement de plusieurs personnes dans les rangs de l’organisation de l’Etat islamique.
Cependant, ce qui est alarmant, pour nos services de sécurité et l’ensemble des citoyens, c’est de voir d’autres pays européens procéder de la même manière que le gouvernement de La Haye.
M.D.


Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco


Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters



Articles similaires

Bouton retour en haut de la page