Cristiano Ronaldo achète un hôtel à Casablanca

©DR

L’information avait circulé, il y a quelques mois, faisant état de l’intention de la star du football, Cristiano Ronaldo, de construire un hôtel à Marrakech.

Selon le quotidien Al Akhbar, qui a révélé cette information, le footballeur a fini par déjouer les pronostics, puisqu’il s’apprête à inaugurer une unité hôtelière portant le nom de CR7 à Casablanca et plus spécialement sur la corniche d’Ain Diab.

Pour l’instant, même les employés de l’établissement ne sont au courant de rien, mais les préparatifs vont bon train, notamment avec le changement du nom pour qu’il soit intégré au groupe touristique et hôtelier de l’enfant prodige de Madère.

D’ailleurs, assure-t-on du côté des managers de l’attaquant du Real Madrid, celui-ci compte, désormais, acheter plusieurs unités dans des villes touristiques du royaume, pour les rénover et les transformer en palaces.

A noter que Cristiano Ronaldo a fait du Maroc et de Marrakech spécialement, sa destination préférée pour passer des brefs séjours, loin du stress du monde footballistique. Il y rencontre souvent son ami Badr Hari.

Le footballeur a été très choqué d’ailleurs, d’avoir appris la condamnation de son ami à 6 mois de prison ferme en Hollande.

Mehdi Demni

LIRE AUSSI: Les supporters du Barça chambrent Ronaldo: « va au Maroc! »

LIRE AUSSI: Ronaldo et Messi à Ibiza! (photos)

LIRE AUSSI: Ronaldo va ouvrir un hôtel à Marrakech

LIRE AUSSI: Buzz: Ronaldo devant une photo du roi 

  • Jacob Dodoh

    tout le monde savait que Cristiano partait souvent au MAROC pour des affaires plus gros que l’on pense , c’est un businessman , il suit les traces de Beckham mais un peut plus fort que lui ,il n’y a que la presse catalane qui veut le salir avec des mensonges sur sa vie privé ,par contre leur nain est trés fort pour ramasser de l’argent pour son bled et voler le fisc, c’est la spécialité catalane.

Suggestions d’articles

Voici à quoi va servir le guichet numérique “rokhas”

Cette plateforme numérique tend à généraliser le bureau d’ordre numérique (workflow), à garantir une transparence totale dans les procédures d’octroi des autorisations.