Crise sanitaire: le ras-le bol des traiteurs

Les professionnels du secteur de l’organisation des fêtes ont fait part de leur surprise vis-à-vis des dernières décisions du gouvernement suite aux déclarations du ministre de l’Intérieur, Abdelouafi Laftit, qui a indiqué qu’il est impossible d’autoriser les fêtes de mariages, les funérailles et les rassemblements familiaux dans les circonstances actuelles.

Ce secteur est l’un des plus touchés par la crise du Covid-19, ses activités étant suspendues depuis l’instauration de l’état d’urgence sanitaire en mars dernier. Aziz El Marjani, membre du bureau exécutif de la fédération des traiteurs au Maroc, a déclaré à Le Site info qu’au moment où les professionnels du secteur s’attendaient à une amélioration de la situation après 7 mois d’inactivité, ils ont été surpris par les dernières déclarations de Laftit.

« La dernière chose que nous attendions était qu’on nous traite de cette manière; Tout le monde souffre, de nombreuses entreprises ont déclaré faillite et d’autres le feront bientôt », nous-a-t-il confié. Et d’ajouter: « Nous avons envoyé un protocole de travail aux ministères concernés afin de reprendre le travail en respectant strictement les mesures de prévention. Il est toujours à l’étude d’après ce que nous savons ».

Quant à l’éventualité d’un reconfinement, notre interlocuteur a confié: « Nous sommes déjà durement touchés. Reconfinement ou pas, cela ne changera rien pour nous ».

M.F.

Articles similaires

Suggestions d’articles

La dépouille d’un jeune homme décédé en tentant de rejoindre Melillia rapatriée à Kénitra

La dépouille du candidat à l'immigration clandestine, Soufiane Berrak, a été rapatriée à Kénitra, sa ville natale.