Criminalité: Hammouchi fait le ménage autour des établissement scolaires

2.622 personnes, dont 473 mineurs, ont été arrêtées pour leur implication dans différents actes criminels, et ce dans le cadre des opérations de sécurité menées par les éléments des brigades mixtes chargées du ratissage du périmètre des établissements scolaires au titre de l’année scolaire écoulée (du 15 septembre 2016 au 20 juillet 2017).

Selon un communiqué de la DGSN, 53 personnes ont été arrêtées pour des actes criminels accompagnés de violence, soit 2,02% du total des individus appréhendés.

En outre, 912 suspects ont été arrêtés pour leur implication dans des affaires de possession, de consommation et de trafic de drogue. Plus de 2,79 kg de Haschich ont été trouvés en possession de ces mis en cause dans le cadre de ces affaires, outre 4,29 kg de kif, 278 comprimés psychotropes et 1.140 grammes de maâjoun, a-t-on précisé.

La Préfecture de police de Casablanca a enregistré le plus grand nombre d’arrestation (539 personnes), suivie de la préfecture de police de Meknès (298), de Fès (254), de Béni-Mellal (197) et de Rabat-Salé (193), a fait savoir le communiqué.

La DGSN a également relevé que les affaires criminelles ont diminué de 14,16%, soit 406 affaires de moins par rapport à l’année scolaire 2015-2016, et que le nombre de personnes arrêtées a également chuté d’environ 16% par rapport à la même période, soit 506 individus.

Ces baisses significatives sont attribuables notamment à l’intensification de la présence sécuritaire dans le périmètre des établissements scolaires à travers l’activation du rôle des brigades mixtes chargées du ratissage du milieu scolaire et le renforcement des patrouilles de police.

S.L. (avec MAP)


Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters



Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page