Covid-19: voici les villes sous cloche au Maroc

Contrôles aux entrées et sorties, couvre-feu, fermeture des commerces en début de soirée, ce n’est pas exactement un confinement général, mais ça y ressemble à bien des égards: plusieurs villes marocaines sont actuellement sous cloche à cause d’un rebond des cas de covid-19.

Les comités provinciaux de Casablanca, Tétouan, Mdiq, Martil, Fnideq, El Jadida, Jrada, Nador et Oujda ont estimé nécessaire d’y instaurer des mesures drastiques pour essayer de limiter la circulation des personnes et circonscrire une situation épidémiologique alarmante.

Mais, serait-on tenté de répondre, les résultats ne sont pas toujours au rendez-vous. L’exemple nous vient de Casablanca qui a été soumise à trois périodes de semi-confinement, de 14 jours chacune, sans, pour autant, enregistrer de baisse. Au contraire, les nouveaux cas n’ont cessé d’enregistrer des records quotidiens. Pour la journée du mercredi 21 octobre à 18h au jeudi 22 octobre à18h, la métropole a compté pas moins de 1.530 cas sur un total national de 4.151, contre 1.460 pour 3.577 un jour auparavant.

D’aucuns se demandent si l’on ne s’achemine pas vers un confinement sanitaire national, à l’image de celui qui était en vigueur du 20 mars au 10 juin.

On rappelle dans ce contexte une étude menée par l’Institute for Health Metrics and Evaluation (IHME), organisation indépendante de recherche en santé mondiale relevant de l’université de Washington, qui avait préconisé un retour au confinement général en novembre. L’étude qui a extrapolé en se basant sur cinq indicateurs (total des décès, décès quotidiens, tests de dépistage, capacités hospitalières, respect des mesures préventives) avait prévu une explosion des cas de contaminations, qui risquent de dépasser les 300.000, entrainant une augmentation du nombre de décès.

Il est clair qu’on n’en est pas encore là, mais la courbe ascendante n’inspire pas beaucoup d’optimisme et l’augmentation du nombre de villes soumises au semi-confinement laisse penser que la situation est loin d’être sous contrôle.

On serait également tenté de répondre aux défenseurs du confinement général qu’outre les dommages causés à l’économie et aux couches les plus vulnérables de la société, cette mesure reste provisoire et la contamination reprend de plus belle dès que le confinement est levé.

S.Z.

Articles similaires

Suggestions d’articles

Météo Maroc: temps assez froid et formations brumeuses ce jeudi

Les prévisions météorologiques pour la journée du jeudi 03 décembre 2020, établies par la Direction générale de la météorologie.